La saison sèche en Colombie

La Colombie peut se visiter à n’importe quel moment de l’année. Si la saison sèche est privilégiée (décembre-janvier et juillet-août) pour profiter pleinement de l’éventail d’activités qu’offre le pays, sachez qu’il s’agit aussi d’une saison de plus forte affluence. Vous trouverez dans cette rubrique, tout ce que vous devez savoir sur ce que peuvent être les meilleurs moments pour programmer votre voyage en Colombie. Située à proximité de l’équateur, au carrefour du Venezuela, du Brésil, du Pérou, du Panama et de l’Equateur, la Colombie possède un climat de type tr23opical. Deux saisons se succèdent tout au long de l’année : l’été, qui correspond aux mois de décembre, janvier, juillet et août et l’hiver, qui s’apparente aux mois d’avril, mai, octobre et novembre. Dotée de paysages aux reliefs extrêmement diversifiés, les températures varient indéniablement selon l’étage climatique sur lequel on se trouve, créant ainsi des écarts de températures pouvant aller jusqu’à 30 degrés au sein d’une seule et même région.
Afin de vous aider à choisir la meilleure période de l’année pour voyager en Colombie, petit tour d’horizon de ce que peut représenter une saison sèche en Colombie, région par région.


La saison sèche à Bogota

Située en plein cœur de la cordillère des Andes orientale, Bogota, capitale de la Colombie, surprend par son altitude. En effet, du haut de ses 2640 mètres d’altitude, le climat y est doux et tempéré tout au long de l’année. Les amplitudes climatiques s’en ressentent davantage à la tombée de la nuit que d’une saison à l’autre. Si le niveau global d’ensoleillement n’est pas très élevé, la ville jouit d’une richesse architecturale et culturelle qu’il fait bon de découvrir par n’importe quel temps.

Profitez-en pour …

– Arpenter les ruelles de la Candelaria, quartier historique de la capitale.
– Flâner le long de l’avenida Jiménez et découvrir ses fameux marchands d’émeraudes.
– Profiter d’un coucher de soleil depuis le belvédère du Cerro offrant un panorama magnifique sur la ville.


La saison sèche au cœur des Andes colombiennes

Dans le Bocaya, région traversée par la cordillère des Andes orientales, on voit passer tous les niveaux de températures. Ainsi, quelle que soit la saison, les écarts thermiques restent importants. Les chaleurs parfois écrasantes de ses vallées et les sommets enneigés de la Sierra Nevada del Cocuy forment un ensemble riche en contrastes qui s’adapte facilement à la période à laquelle vous souhaitez voyager. Malgré tout, la « sècheresse » toujours relative en Colombie s’en ressent surtout en deçà de 1000 mètres et nombreuses sont les activités privilégiées sur ces niveaux à cette période de l’année.

Profitez-en pour…

– Partir pour un trek sur les pics enneigés de la Sierra Nevada del Cocuy.
– Explorer la magnifique Vallée del Cocora et ses majestueux palmiers.
– Vous enivrer des odeurs des caféiers au cœur d’une hacienda traditionnelle.


La saison sèche sur la côte caraïbe

S’il est un endroit où la saison sèche a son importance, c’est bien sur la côte caraïbe. Plages de rêves, villages coloniaux, parcs naturels et archipels paradisiaques, voici les nombreux trésors à découvrir sur cette côte longue de 1600 km. S’il est plus agréable question climat de visiter cette région durant les mois caractéristiques de la saison sèche (décembre, janvier, juillet et août), ce sont aussi des mois de plus grande affluence touristique. En effet, de mi-décembre à mi-janvier, les colombiens sont en vacances et ne se privent pas pour profiter de la richesse de leur propre patrimoine ! Les mois de juillet et août sont caractérisés par des flux touristiques du monde entier venus profiter du climat ensoleillé et des températures élevées qu’offre la côte caraïbe.

Profitez-en pour ….

– Vous aventurer à la Boquilla, petit village de pêcheur à la périphérie de Carthagène et y déguster fruits de mer et poissons grillés au rythme de la cumbia.
– Flâner dans les ruelles de Carthagène, la « Perle des Caraïbes ».
– Partir explorer les îles de San Andrès y Providencia, archipel paradisiaque aux portes du Nicaragua.


La saison sèche en Amazonie

La région amazonienne se caractérise par son climat chaud et humide tout au long de l’année participant à la richesse de sa faune et de sa flore. Si nous devions vous conseiller une meilleure période pour voyager en Amazonie, ça serait de juillet à septembre, mois relativement secs ou du moins « moins pluvieux ». Sachez tout de même qu’en Amazonie, il n’y a pas de saison sèche à proprement parlé, seulement des pluies plus courtes et moins intenses !

Profitez-en pour ….

– Descendre le mythique fleuve Amazone en bateau traditionnel.
– Flâner dans les rues de Leticia, charmante ville portuaire située aux confins des frontières colombienne, péruvienne et brésilienne.
– Aller à la rencontre des dauphins roses d’Amazonie sur la côte péruvienne.


La saison sèche sur la côte pacifique

Le climat, sur la côte ouest colombienne, est influencé par les vents venus de l’océan Pacifique et influençant directement la pluviométrie de cette région. Ainsi la côte pacifique jouit d’une courte saison sèche de décembre à avril, pendant lesquelles les précipitations restent néanmoins importantes.

Profitez-en pour ….

– Partir pour une randonnée jusqu’au village de Thermales et vous baigner dans les eaux thermales relaxantes.
– Découvrir les plages de sable noir épousant la nature luxuriante dans la région de Nuqui.
– Partir à la rencontre de la communauté indigène Embera au cœur de la faune et la flore unique du parc naturel Utria.