Spécialités sucrées de Colombie

La cuisine colombienne profite largement de la diversité des climats, de la chaleur et des reliefs du pays. De nombreux fruits et légumes trouvent un terrain fertile où pousser sous le soleil de la Colombie. Si les mets salés les plus courants incluent des céréales, comme le blé et le maïs, ou encore des bananes plantains et des pommes de terre, les plaisirs sucrés ne sont pas en reste. La Colombie étant l’un des pays possédant le plus grand nombre de variétés de fruits, il n’est donc pas étonnant que ceux-ci soient privilégiés dans des recettes originales et savoureuses. Cependant, un bon nombre d’autres douceurs et de desserts sont cuisinés grâce à une base de produits laitiers, comme la crème, le lait ou le fromage. Laissez-vous tenter par ces cinq desserts typiques d’Amérique du Sud.

A base de fruits

Les salades de fruits fraîches et les jus sont à ne rater sous aucun prétexte. On les trouve aussi bien dans les restaurants que sur les marchés, où l’on peut déguster des produits de qualité à petits prix. Avec la quantité de fruits exotiques inconnus en Europe qui sont à disposition, il serait dommage de se cantonner aux fraises et aux bananes.
Essayez plutôt de dégoter un mangoustan, un fruit assez rare à la coque violette, très dure, mais à la chair blanche très sucrée.
Commandez un jus de zapote, dont la saveur ressemble à celle des agrumes, ou un jus de lulo, ce fruit rond d’un bel orange vif. Découvrez les notes sucrées et acidulées du corossol, dont les propriétés médicinales sont souvent vantées et régalez-vous d’une salade de fruits coupés couverts de crème glacée.

Assortment of tropical exotic fruits with smoothie and fresh juice

©Fotolia-annapustynnikova – Assortiment de fruits exotiques

La confiture de lait

Le « dulce de leche » ou « Arequipe » est une spécialité à base de lait sucré que l’on a fait réduire sur le feu. Originaire d’Amérique du Sud, cette crème onctueuse porte en France le nom de « confiture de lait ». Sa texture ressemble à celle d’une pâte à tartiner, en plus liquide, un peu à la façon du caramel. De ce fait, le « dulce de leche » se retrouve beaucoup à l’intérieur de pains, de pâtisseries ou sur des glaces. Les plus gourmands le dégusteront directement à la petite cuillère, au détour d’une échoppe colombienne.

Dulce de leche

©Fotolia-beto_chagas – Dulce de leche

Les desserts des grandes occasions

Les anniversaires colombiens connaissent aussi leur lot de gâteaux crémeux traditionnels. Parmi les plus typiques, la Torta Negra est un gâteau foncé aux fruits confits et aux noix, parfois également à la mélasse et aux épices. Il s’agit d’un dessert typiquement concocté à l’occasion de mariages ou d’anniversaires. Le gâteau aux trois laits ou « Tres leche » est également très populaire, avec son biscuit gonflé de lait concentré sucré et recouvert de crème vanillée.

Torta Negra

©Flickr-La Hornería Caracas – Torta Negra

Dessert à emporter

Au détour d’une rue et parmi les nombreux marchands de nourriture à la sauvette, le dessert le plus courant est « l’oblea », dont les Colombiens raffolent. Il se présente sous la forme d’une fine gaufre que l’on recouvre de plusieurs types de garnitures. Traditionnellement, celles-ci se constituent souvent de « dulce de leche », de lait concentré, de confiture ou de pâte de fruit et de noix de coco sous diverses formes.

Oblea

©Flickr-William Neuheisel – Oblea

Le postre de nata

Enfin, une recette typiquement laitière, et donc, typiquement colombienne : le postre de nata. Les Colombiens cuisinent beaucoup de desserts à la crème, de type riz au lait ou au fromage. Le postre de nata ne déroge pas à la règle, il s’agit d’un gâteau à la crème de lait, au sucre, aux œufs et aux raisins de Corinthe.

Postres de Natas

©Fotolia-Nelson Hernández che – Postre de Nata